samedi 26 janvier 2008

Le Bixit, un jeu d'éveil pour toute la famille

Ne vous arrive t-il pas parfois, lors d'une soirée avec vos amis, d'éprouver un sentiment proche de l'ennui? Il est tard, on n'a plus rien à se dire, les commentaires sur le temps ont été épuisés, le paquet de chips est vide et vos doigts sentent l'oignon.
Ce post vous est destiné, à vous, oui vous, car votre vie de la lose est sur le point de prendre un sens.
Et alors lorsque vous prononcerez cette phrase tout s'éclairera, le ciel s'ouvrira, la terre resplendira. "Et si on jouait au Bixit?" Sur le visage de vos amis se lira toute la joie enfantine d'un soir de Noël et flottera soudain dans les airs un parfum de bûche au chocolat et de Game Boy sous le sapin (oui, la Game Boy sous le sapin a effectivement un parfum, je suis surprise que vous posiez la question).
Trêve de teasing, le moment est venu de vous révéler les règles du superfantastic game of the Bixit et des composantes nécessaires à son bon fonctionnement.

*** LE BIXIT ***

Il vous faut:
deux dés à six faces clairement lisibles (je n'insisterai jamais assez sur ce point)
une quantité suffisante de bière (ou autre alcool, mais je n'engage aucune responsabilité concernant les conséquences d'un tel écart à la règle)
plusieurs amis (jouer tout seul n'est PAS une option)

Une fois que vous avez réuni tout ça, c'est le moment de faire bien attention aux...
Règles sacrées du Bixit:
Tout ce qui concerne le jeu doit être exécuté avec la main opposée. (Si vous êtes droitier, ça veut dire la main gauche. Si vous êtes gaucher, faites le calcul vous-même.) Quand je dis tout, ça veut dire lancer les dés, boire, et toucher son front lorsque c'est nécessaire (j'expliquerai plus tard). Comme vous pouvez le constater, le Bixit est un jeu sportif.
A chaque fois qu'il vous sera demandé de boire (et ça arrivera) vous devrez aussitôt après prononcer distinctement cette petite phrase guillerette: "Hmmm, c'est bon."
Tout manquement à ces règles sera bien entendu sanctionné d'un verre, car faut pas pousser.

Nota Bene: Au Bixit traditionnel, l'unité d'alcool représente la contenance d'un verre à shooter.

Maintenant que tous ces points sont clairement établis, nous pouvons passer au jeu en lui même qui est d'une simplicité enfantine. Chacun lance les dés tour à tour et l'assemblée obéit au vouloir divin selon les...
Règles des dés:
3 > le joueur est prisonnier du trois. Il devra boire à chaque fois qu'un autre joueur refera un trois, ce jusqu'à ce que lui-même en refasse un pour se libérer.

5 > le joueur est prisonnier du cinq. Idem que pour le trois.

7 > tous les joueurs doivent porter leur pouce à leur front (le pouce de la main opposée, bien sûr) et crier "Bixit!". Le dernier boit...

9 > le joueur qui précède celui qui a tiré le neuf boit.

10 > le joueur lui-même boit.

11 > le joueur qui suit celui qui a tiré le 11 boit.

tous les doubles > le joueur qui tire un double, après avoir éventuellement effectué l'action demandée par le chiffre (ex: double 5 = 10, je commence par boire) a le droit de distribuer aux personnes de son choix le nombre de verres indiqués sur un dé. Ex: Je joue en compagnie de Minnie, Mickey et Donald. Je tire un double trois. J'ai donc le droit de distribuer trois verres comme je le souhaite. Comme Minnie est déjà bien faite, je décide de l'épargner; Mickey, par contre, a un foie à toute épreuve. Je distribue donc deux verres à Mickey et un verre à Donald.
Après quoi, le joueur rejoue.

Certains doubles ont un effet particulier :

double as > tout le monde boit.

double 6 > une combinaison intéressante. Le joueur distribue bien sûr six verres comme bon lui semble. Mais il devient également prisonnier du Bixit: à partir de là, toutes ses pénalités seront multipliées par deux, jusqu'à ce qu'il fasse un 8 pour se libérer. (Il peut donc y avoir plusieurs prisonniers du Bixit en même temps.)

Maintenant que ces règles vous ont été clairement exposées, il vous suffit de les imprimer pour répandre le bonheur autour de vous. C'est pas beautiful ça?


4 commentaires:

Hao a dit…

Aah, mais tu as oubliée le paragraphe: "Après le bixit".

Tu sais, c'est la partie où l'alcool fait son oeuvre, et où ton copain te tient eveillé toute la nuit en râlant et en gémissant comme un morse ayant bouffé du poisson pollué, avec deux trois épisodes "à genoux dans les toilettes", et où ta chère amie passe le lendemain à couiner et à se faire materner parce qu'elle est plus pâle que dracula et que son estomac joue des claquettes...

PAS de bixit à la tequila.

Morse a dit…

Hé !
J'étais mal fichu.
Rappel : y'a pas si longtemps, j'ai participé à un concours de teq'frap dans un bar. Alors, dis un chiffre ? Non madame, pas 12, non pas 22... mais c'est bien 44 teq'frap que je me suis enfilées, oui madame. En deux heures. Et sans être malade. (Mais j'ai bien dormi pendant la partie de jdr qui a suivi.)
Alors bon, on peut avoir une faiblesse, une fois, hein.

Hao a dit…

Ok. Mais avoir une faiblesse pendant que Louise reste en forme, ça c'est grave la honte. (Pour moi aussi.)

dip a dit…

Pour ma part, les jeux à boire, ce sont mauvais souvenirs sur mauvais souvenirs...tout autant que la tequila...tiens rien que d'y repenser, ça me donne envie de vodka !