samedi 19 juillet 2008

WTF!

Je n'ai pas la lutte sociale dans le sang.
Ma mère a toujours été syndiquée, mais ma famille est depuis au moins deux générations plus classe moyenne que prolétaire. Mon grand-père maternel était tailleur, mon grand-père paternel, prof de travaux manuels en collège. Ma mère secrétaire médicale, mon père musicien accompagnateur en école de danse, tous les deux fonctionnaires.
Bien, sûr, toujours une conscience politique, mais pas de fantasmes de dictature du prolétariat.

Et pourtant, aujourd'hui, tous les jours, quand je lis le journal, quand je regarde la télé, je n'ai que ces mots à la bouche: inégalité, injustice, ras-le-bol, misère, indécence.
Je me sens flouée, arnaquée, tous les jours, quand je vois les réseaux dans lesquels évoluent ceux qui nous gouvernent, l'amour du luxe qui côtoie la peine à vivre, la vidéo de Rachida Dati raide bourrée.
Attention, je ne nie pas le droit de Madame le Ministre de se mettre la tête à l'envers en beauté.
C'est le décalage de ces images qui me met en rage. L'insouciance dorée, l'ambiance festive, les minauderies presque enfantines du ministre tandis que le pays, on peut se l'avouer maintenant, sombre lentement mais sûrement.
Quelle légitimité ont-ils?
Est-ce qu'ils ne sont pas un peu en train de se foutre de notre gueule?

Je me surprends à penser de plus en plus à ça...


Et à ça...


Et à ça...


Franchement, je crois que je ne suis pas la seule...

2 commentaires:

Hao a dit…

Je pense que dans la phrase "Est-ce qu'ils ne sont pas un peu en train de se foutre de notre gueule?" tu peux enlever le un peu et le mode interrogatif... Seul réconfort (ok, ça n'en est pas un en fait), c'est que les élus ne sont eux-mêmes que les pantins des grands patrons. Et je dis ça sans AUCUN fantasme de dictature prolétaire, mein gott, laissez moi mon confort. Enfin, je ne vais pas faire un discours là dessus alors que nous avons toutes deux découvert les bienfaits de Georges Carlin :]

BlueSox a dit…

Tu penses au Canada et plus particulièrement à Quebec!!!

Tente ta chance... suffit d'avoir des diplomes qui les intéressent ou avoir de gros bras pour couper des arbres. Dans les 2 cas, ca doit être tout bon pour toi. Pour les gros bras je m'avance surement mais pour le reste j'espère que tu y travaille litchee..