mercredi 28 septembre 2011

Oh mon Dieu, oh mon Dieu, oh mon Dieu.

Pote, tu as un moment pour une démonstration sous forme audiovisuelle ?
Si tu les as pas, reviens plus tard, parce que c'est assez important que tu regardes quelques minutes de chaque vidéo sinon tu vas rien comprire.

Bon.
Je sais que quand on te dit de regarder une vidéo sur un blog, tu as la flemme et tu passes directement à la suite. Mais là, vraiment, rends-toi donc service et regarde ce petit film :




C'est beau, hein ? Juste quelques meufs plutôt badass, un paysage agréable, une musique superbe (la chanson c'est Rox in the Box de The Decemberists, penche-toi sur ce groupe si tu aimes le folk, tu vas kiffer). Une bonne caméra et un bon montage, et on obtient quelque chose d'unique.

Maintenant, demande-toi ce qu'on obtiendrait avec une ville magnifique à mille facettes chargées d'histoire et des milliers d'euros de subvention.
Ben te demande plus, on obtient ça :




Je ne sais même pas par où commencer. La musique inutile ? L'image sautillante et granuleuse ? Le Spiderman ultra-cheapos qui enjambe des barrières ? L'espèce de saltimbanque ridicule avec son cheval ? Le fait qu'ils aient réussi à ne montrer de Nantes qu'une succession d'images grisâtres et sans charme ? Et le montage ! Le montage ! Mon Dieu, le montage. o_o
Ce n'est pas seulement que je suis déçue, moi qui m'attendais à voir sublimée une ville dont je suis profondément amoureuse.
Ce n'est pas seulement que j'ai honte, car je ne vois pas qui, après ça, aurait envie de la visiter.
C'est que j'en ai ma claque de voir l'argent public dépensé dans des immondices pareils.

Ah oui, et le truc qui m'a achevée, c'est la fin - je sais pas si tu as tenu jusque là, crois-moi, je te comprends si ce n'est pas le cas - où on voit s'afficher les mots "Le Voyage à Nantes" (gimmick de cette fosse à impôts signée Nantes Métropole) qui s'effacent pour laisser place à "A Journey to Nantes".
Haha.
Vous essayez de me faire croire que parmi toute votre équipe de bras cassés, il y avait pas UN anglophone digne de ce nom qui vous aurait dit que "journey" signifiait plus "trajet" que voyage, et que "a journey to Nantes", ça voulait dire genre le trajet de Paris à Nantes ? Que dans aucun univers parallèle de tout l'espace-temps, ça voulait dire un voyage DANS Nantes ? Qu'une bonne traduction, ç'aurait été par exemple "A trip to Nantes" ?
Allez, cassez-vous, je veux plus vous voir.